Communiqué de presse du collectif "Touche pas ma ZEP" - Vendredi 25 novembre Nouvelle grève le mardi 29 novembre Les lycées ZEP plus que jamais mobilisés

, par  touchepasmazep , popularité : 8%

Communiqué de presse du collectif "Touche pas ma ZEP" - Vendredi 25 novembre Nouvelle grève le mardi 29 novembre Les lycées ZEP plus que jamais mobilisés

La journée de grève et de manifestation du 17 novembre a constitué une nouvelle étape dans l’extension du mouvement "touche pas ma ZEP". L’appel du collectif "Touche Pas Ma ZEP" compte désormais 86 lycées signataires dans 14 académies (Aix-Marseille, Amiens, Bordeaux, Créteil, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Orléans-Tours, Paris, Rouen, Toulouse et Versailles).

Malgré des taux de grévistes très élevés et près de 1 500 manifestants à Paris, Dreux et Marseille, le Ministère n’a toujours pas apporté de réponse satisfaisante aux revendications du collectif. Les représentants du Ministère qui ont reçu la délégation n’ont apporté aucune réponse. Ils se sont bornés à relayer la communication actuelle de la Ministre devant les Parlementaires, à savoir que les professeurs avaient raison de demander que les lycées restent dans l’éducation prioritaire et que le sujet serait traité après 2017 lors d’un deuxième quinquennat. Ils ont ajouté que la construction d’une carte de l’éducation prioritaire en lycées ne pouvait techniquement se faire en 6 mois, alors qu’il n’a fallu que deux mois pour construire la carte des collèges en 2014 !

Une quatrième journée de grève et de manifestation aura donc lieu ce mardi 29 novembre à l’appel du collectif "Touche Pas à Ma ZEP".
Pour la première fois, une intersyndicale nationale (CGT, FO, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, SUD) a également lancé un appel unitaire à la grève dans les établissements de l’éducation prioritaire. Une nouvelle demande d’audience auprès du Ministère a été envoyée par l’ensemble des lycées mobilisés.

Les enseignants mobilisés continuent d’exiger la publication d’une carte élargie des lycées en éducation prioritaire avec garantie de moyens pérennes - permettant la baisse des effectifs et un nombre conséquent de cours en demi-groupes et de projets, le maintien des indemnités et bonifications spécifiques pour tous les personnels de ces lycées (y compris pour les personnels nouvellement affectés).

La manifestation partira à 10h de la place Edmond Michelet (Beaubourg) à destination de République.

Plusieurs idées d’animations visuelles de la manifestation ont émergé :
Un happening sous forme de conte dans lequel la fée Najat viendra sauver les professeurs des griffes de Pierre Bourdieu. La sociologie a tort : les élèves de milieux populaires n’ont pas besoin d’être particulièrement soutenus pour réussir au lycée !
Nos lycées accueillent des élèves le plus souvent issus de milieux populaires et des collèges classés REP et REP+. Faire réussir nos élèves tout en sortant de l’éducation prioritaire relève de la magie. Les professeurs seront donc déguisés en magicien !
Najat Vallaud-Belkcaem a sauvé l’éducation prioritaire, grâce à une réforme REP/REP+ géniale qui a permis de résoudre tous les problèmes. L’éducation prioritaire au lycée devient donc inutile. Qu’elle en soit remerciée ! Des portraits et des slogans favorables à la Ministre seront donc lancés.

Une AG inter-établissements aura lieu à 13h à la Bourse du travail de République au cours de laquelle les enseignants mobilisés décideront de la suite du mouvement.

D’autres informations sur le site internet et la page facebook. le compte Twitter commun de la mobilisation @tpamz : https://twitter.com/tpamz

Contacts presse :
David Pijoan (Lycée Guy de Maupassant de Colombes) : 06 52 14 48 78
Lucas Francheteau (lycée Joliot-Curie de Nanterre) : 06 83 02 81 30
Rafikha Bettayeb (lycée de Prony d’Asnières) : 06 27 19 67 19
Alexandre Mares (lycée Jean-Jaurès d’ Argenteuil) : 06 85 74 61 59
Nicolas Kemoun (lycée Guy de Maupassant de Colombes) : 01 47 82 98 18