GREVE NATIONALE DU 17/11 (tracts et affiches d’appel actualisés)

, par  touchepasmazep , popularité : 5%

GREVE NATIONALE le JEUDI 17 NOVEMBRE 2016

- AG de grèvistes commune à la Région Parisienne Jeudi 17/11 à 10h à la bourse de travail de Paris (Métro République, 3 rue château d’eau), salle Ferrer. L’ensemble des personnels grévistes de la région parisienne est invité participer à cette première AG de grève commune depuis le début du mouvement. Soyons nombreuses et nombreux pour discuter et décider collectivement des suites à donner à notre mobilisation !


- AG de grévistes d’Aix-Marseille Jeudi 17/11 à 17h à la Bourse du travail de Marseille à l’appel de l’intersyndicale académique


- Manifestation Région Parisienne de Sciences-Po Paris jusqu’à l’Assemblée Nationale RDV à 14h angle rue de St-Guillaume et rue de Grenelle à Paris Métro Sèvres-Babylone (l. 10, 12) ou St Sulpice (l. 4)


- Manifestation Aix-Marseille RDV à 14h devant Le Chatelier à Marseille (M° National ou Tramway Arenc)

Cliquer sur les images pour télécharger les fichiers (.pdf ou .docx)

PDF - 252.3 ko
Tract - Grève et Manifestation lycées ZEP - IDF 17 novembre 2016 version maquettée pdf

Le Ministère a décidé de donner moins aux lycéens qui ont déjà le moins

Le communiqué de presse du Ministère du 30 septembre évoque une "clause de sauvegarde" pour les personnels des lycées. Trois enseignements :
Le Ministère acte officiellement la fin de l’Éducation Prioritaire pour tous les lycées. En effet ce dispositif de sauvegarde, créé lors de la réforme de l’Éducation Prioritaire de 2014, a pour objectif d’accompagner les personnels des établissements qui en sortent.

Répondre par la seule prolongation d’une prime est une injure faite aux enseignants mobilisés. Nous nous battons pour des conditions de travail et d’enseignement favorables à la réussite de nos élèves. Et de ce côté, aucune réponse n’a été apportée à ce jour.

Le Ministère est fébrile. Cette tentative improvisée de déminage consiste à proroger pour 2 ans les diverses bonifications et indemnités. Or, cette prolongation ne concerne que les collègues arrivés avant 2015... créant de fait 2 catégories d’enseignants dans nos lycées !

Mardi 11 octobre : un mouvement qui s’amplifie

Le sujet est désormais national

Le mardi 11 octobre, nous étions à nouveau en grève et dans la rue. Cette deuxième journée de mobilisation commune des lycées en Éducation Prioritaire (ex-ZEP, Politique de la ville, APV, ECLAIR, Zone violence, Zone sensible, Ambition Réussite, DERS, Plan Espoir Banlieues…) ou qui devraient légitimement en relever a été marquée par une amplification du mouvement :

davantage d’établissements en grève et présents en manifestation ;
davantage d’académies concernées : le mouvement de grève s’est étendu à l’ensemble de la banlieue parisienne (notamment sur l’académie de Créteil, dans le 93 et le 94) et il n’est plus cantonné à l’Île-de-France puisque plusieurs lycées de Marseille (13) et de Dreux (28) sont entrés dans la danse.
davantage d’enseignants en grève (avec des taux de grévistes de 80% dans certains établissements) et présents à la manifestation parisienne.

Notre mouvement a fait couler de l’encre dans la presse nationale (Une de l’Humanité, tribune à paraître sur notre réponse au rapport du CNESCO dans Le Monde....) et régionale (plusieurs articles dans l’Echo Républicain, Le Parisien, la Marseillaise, plusieurs reportages sur France 3 Région...).
Enfin, les soutiens syndicaux se multiplient.

Si Najat Valaud-Belkacem pensait pouvoir tuer l’Éducation Prioritaire en lycée sans avoir à communiquer, c’est bien raté ! Le mouvement est désormais national et la presse s’en fait l’écho régulièrement.

La prolongation d’une indemnité pour deux ans n’est pas une réponse acceptable

Notre Collectif persiste à considérer qu’un simple prolongement temporaire de deux ans d’une indemnité pour les enseignants de l’Éducation Prioritaire ne peut en aucun cas être une réponse satisfaisante à des inquiétudes portant sur le statut des lycées et les moyens qui leur sont attribués pour permettre la réussite des élèves.

C’est pourquoi les établissements membres du Collectif « Touche pas ma ZEP ! », toujours plus nombreux (73 lycées mobilisés de 11 académies à avoir signé notre appel), continuent à réclamer la publication d’une carte élargie de l’Éducation Prioritaire en lycée et dotant ces établissements d’un label contraignant en termes d’effectifs limités d’élèves par classe, de moyens pérennes alloués (dédoublements, vie scolaire…) et de compensations spécifiques pour les personnels (droits à la mutation, indemnités...) permettant d’assurer la stabilité des équipes.

PDF - 257.9 ko
Tract - Grève et Manifestation Marseille lycées ZEP - Aix-Marseille 17 novembre 2016
PDF - 157.9 ko
Affiche pour panneau syndical (si imprimé A3) ou Flyer (si imprimé A5 ou A4) avec manif IdF version maquettée pdf
PDF - 155.9 ko
Affiche pour panneau syndical (si imprimé A3) ou Flyer (si imprimé A5 ou A4) avec manif Aix-Marseille version maquettée pdf

Tracts et affiches en version modifiable (.docx) :

Word - 194.8 ko
Tract - Grève et Manifestation lycées ZEP - IDF 17 novembre 2016 version modifiable
Word - 150.9 ko
Affiche pour panneau syndical (si imprimé A3) ou Flyer (si imprimé A5 ou A4) version modifiable
Word - 8.1 ko
appel avec liste de signataires à jour du 13/12 version modifiable